02 Monastère des Augustines de Malestroit, communauté des soeurs chanoinesses hospitalières au service des pauvres et malades à 01 Monastère des Augustines de Malestroit, communauté des soeurs chanoinesses hospitalières au service des pauvres et malades à 02 Monastère des Augustines de Malestroit, communauté des soeurs chanoinesses hospitalières au service des pauvres et malades à 03 Monastère des Augustines de Malestroit, communauté des soeurs chanoinesses hospitalières au service des pauvres et malades à 04 Monastère des Augustines de Malestroit, communauté des soeurs chanoinesses hospitalières au service des pauvres et malades à 05 Monastère des Augustines de Malestroit, communauté des soeurs chanoinesses hospitalières au service des pauvres et malades à 06 Monastère des Augustines de Malestroit, communauté des soeurs chanoinesses hospitalières au service des pauvres et malades à

 Pour écouter le texte voir le lecteur en bas de page

Augustines de vie canoniale

augustines de Malestroit

 

 

L

es hommes qui s'aiment entre eux, et qui aiment Dieu qui habite en eux, forment la cité de Dieu. Et comme toute cité est rassem­blée par une certaine loi, leur loi à eux c'est l'amour, et l'amour c'est Dieu. « Dieu est Amour » (1 Jn 4, 8). Celui qui est rempli d'amour est plein de Dieu, et un grand nombre de frères remplis d'amour forment la cité de Dieu.

Saint Augustin, Ps 98.4.

 

 

Nous sommes une Communauté augustinienne, de vie canoniale.
Communauté augustinienne car nous suivons la Règle de Saint Augustin (354-430), évêque d'Hippone en Tunisie actuelle, et fondateur d'une nouvelle forme de vie consacrée, qu'on pourrait appeler les moines dans la ville, à la différence du premier monachisme vécu au désert (Pacôme, Antoine).

 

Cette Règle commence ainsi: « Avant tout, vivez unanimes à la maison, ayant une seule âme et un seul coeur tournés vers Dieu ». Pour Augustin, il s'agit de reproduire l'idéal de la première communauté de Jérusalem, «assidue à l'enseignement des Apôtres, à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières » selon les Actes des Apôtres.

La vie canoniale ( de canon : règle ), est ce type de vie religieuse initié par St Augustin, qui donne à voir le mystère de l'Eglise, Corps du Christ. Elle comprend des traditions monastiques, telles que la vie commune, rassemblement effectif des membres de la Communauté pour la prière, les repas, le travail, les échanges fraternels, dans un monastère. Celui-ci est un lieu de silence, de retrait du monde, un cadre de vie propice à la recherche de Dieu, à la vie liturgique, à la vie commune, à un style de vie simple.
Elle comprend aussi un service apostolique : pour nous, la Miséricorde partagée avec tous mais spécialement les malades en qui nous voyons Jésus: «Ce que vous avez fait au plus petit d'entre les miens, c'est à moi que vous l'avez fait» En plus des trois voeux de pauvreté, chasteté, obéissance, nous en faisons un quatrième: celui de servir les pauvres et les malades par la miséricorde. Primitivement, les soeurs ne prononçaient que ce voeu de miséricorde. Clef de voûte des trois autres voeux, il est fondateur.

lien interne A consulter: La Règle de Saint Augustin
lien interne PAGE SUIVANTE...